Aller au contenu

Baubigny

L'église Saint-Léger 

Le village de Baubigny, situé sur la belle route sinueuse de Nolay à Beaune par le vignoble, conserve une église en partie romane du XIIe siècle (pour le choeur et le clocher), dotée d'une nef du XVe siècle et d'un porche du XVIe.

Baubigny - Eglise romane (fin XIIe siècle)
Baubigny - Eglise romane (fin XIIe siècle)

Le site du hameau médiéval déserté de Dracy

À un kilomètre à peine en direction de Beaune, par un sentier que l'on prend à la sortie du village et qui mène jusqu'au bas de la crête, on atteint les ruines d'un hameau bien connu des médiévistes, celui de Dracy, qui relevait de la seigneurie de Saint-Romain du point de vue du pouvoir laïque et de la paroisse de Baubigny, pour ce qui est du maillage territorial religieux. Dracy a été abandonné dès 1420 environ, c'est-à-dire à l'issue de la dernière des quatre terribles épidémies de peste qui ont décimé plus de 30% de la population européenne aux XIVe et XVe siècles. Ce hameau attesté déjà en 1285, mais peut-être fondé au siècle précédent, était constitué d'une vingtaine de maisons qui abritaient au total une population d'une centaine de personnes vers 1300. Cette population rurale modeste vivait dans des maisons de pierres aux murs épais, couvertes en laves, d'où la cheminée était absente et dont l'intérieur devait être obscur. On peut encore en voir les fondations et certains murs en élévation. Ces vestiges ont notamment fait l'objet de fouilles archéologiques entre 1964 et 1977. Ces onze campagnes ont été menées par Jean-Marie Pesez, Françoise Piponnier et leurs équipes. En livrant un matériel ordinaire de la vie quotidienne de ces paysans-vignerons (céramiques, outils, textiles, ustensiles variés), elles ont permis de faire progresser notre connaissance des conditions de vie en contexte rural durant les XIIIe-XIVe siècles, ici dans la Côte de Beaune. En effet, si les maisons et demeures patriciennes urbaines sont conservées en assez grand nombre en Bourgogne, comme c'est par exemple le cas à ClunyFlavigny-sur-OzerainLa Charité-sur-Loire et Tournus, les informations sont plus minces en ce qui concerne l'habitat paysan.

D'autres fouilles, réalisées sur des sites de villages désertés, comme à Saint-Martin-du-Mont (21) ou Ligny-le-Châtel (89), révèlent l'ampleur de la catastrophe économique et surtout sanitaire que constituèrent les grandes épidémies de peste de la fin du Moyen Âge. Il faut rappeler que l'Occident n'en avait pas connu de telles depuis la grande "peste justinienne" originaire d'Afrique et qui affecta la Gaule à partir de 549, avec des récurrences jusqu'en 720 environ. Un registre paroissial de la commune toute proche de Givry, en Chalonnais, a été conservé pour les années 1334-1357. Pierre Gras en a fait la description en 1939. Ce registre réalisé par un vicaire de la paroisse montre un effondrement démographique en 1348-1349. Plus précisément, l'historien Yves Renouard observe que sur une population d'environ 1200 à 1500 individus, 615 personnes moururent à Givry entre le 5 août et le 15 novembre 1348, la moyenne du nombre des décès annuels dans ce bourg étant durant les années précédentes d'une trentaine environ. Pendant les cinquante à cent ans qui suivirent, de nombreux terroirs abandonnés furent gagnés par l'emprise forestière, là où régnaient auparavant les cultures et l'élevage.

Baubigny - vue sur la crête
Baubigny - vue sur la crête
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges
Baubigny - Village ruiné de Dracy (XIVe siècle) - Vestiges

La vidéo suivante, réalisée par le réseau Canopé de l'Académie de Caen, présente les principaux aspects de la vie paysanne durant le Moyen Âge classique en Occident. Il faut cependant savoir que d'une région à l'autre existent certaines différences.

Bibliographie et ressources en ligne

-Le site de Dracy, replacé dans le contexte bourguignon, avait fait l'objet d'un article de Jean-Marie Pesez en 1972. Voir Jean-Marie Pesez, "L'habitation paysanne en Bourgogne médiévale", dans Actes du Congrès de la Société des historiens médiévistes de l'Enseignement supérieur public, Besançon, 2-4 juin 1972, Annales littéraires de l'université de Besançon, Paris, 1973, p. 219-237. article en ligne.

Sur le site de Baubigny, voir également la page internet de la commune et le compte rendu de l'Association Archéologique et Anthropologique de Dracy sur le site de la commune.

Sur le thème plus général de l'habitat médiéval en Bourgogne, voir l'état de la recherche archéologique dressé par :

-Benjamin Saint-Jean Vitus, "Habitat et processus d’agglomération en Bourgogne au cours du Moyen Âge (Ve-XVIe s.) : l’apport des travaux archéologiques des années 1995-2005, contribution au Bilan scientifique régional", Revue archéologique de l'Est, 61 (2012), p. 259-301. Article en ligne.

Sur les conséquences démographiques, économiques et sociales des épidémies de peste en Occident, voir :

-Pierre Gras, "Le registre paroissial de Givry (1334-1357) et la peste noire en Bourgogne", Bibliothèque de l'École des Chartes, 100/1 (1939, p. 295-308. Article en ligne sur Persée.

-Yves Renouard, "Conséquences et intérêt démographiques de la Peste noire de 1348", Population, 3 (1948), p. 459-466. Article en ligne sur Persée.

-Jacques Le Goff, Jean-Noël Biraben, "La peste dans le haut Moyen Âge", Annales, Économies, Sociétés, Civilisations, 24 (1969), p. 1484-1510. Article en ligne sur Persée.