Vougeot

Vougeot - Le Clos Vougeot
Vougeot - Le Clos Vougeot

Le Clos de Vougeot

Culture méditerranéenne, la vigne fut d'abord l'affaire des Romains, qui l'étendirent en Gaule et notamment dans ce qui est aujourd'hui la Bourgogne ; ce fut celle aussi des paysans et des puissants, mais également des moines et des clercs. Rappelons pour mémoire que le Moyen Âge a plutôt affectionné le vin blanc avant d'accorder sa prédilection au rouge à partir des XIVe-XVe siècles seulement. Le monastère de Cîteaux tout proche, fondé par Robert de Molesmes en 1098, a d'abord végété quelques années avant de connaître un développement remarquable sous l'impulsion de l'abbé Étienne Harding (1109-1134) et à partir du moment où Bernard de Fontaine (1091-1153), futur Bernard de Clairvaux, s'y convertit à la vie monastique (en 1113 probablement), accompagné d'une trentaine de proches, parmi lesquels des nobles de sa famille. Les donations affluèrent, notamment sous forme de domaines fonciers incluant des vignes. À Vougeot, les moines convers, c'est-à-dire les frères adonnés au travail manuel et dont la vie quotidienne était en partie distincte de celle des frères de choeur, travaillent au vignoble (planté en pinot noir) dès 1112. Un cellier y est attesté en 1164. Celui que l'on peut visiter encore aujourd'hui, dont la charpente en chêne repose sur huit piles monolithes quadrangulaires, a été édifié entre 1160 et 1190. Certaines pièces de bois de cette charpente datent de la fin du XIIe siècle, mais l'ensemble a subi une réfection générale à l'extrême fin du XVIIe siècle. Vers 1330, les moines ont édifié des murs autour du clos. Ce dernier approvisionnait en vin la cour pontificale installée en Avignon (1309-1378). Le dortoir des frères convers date de la fin du XIIIe ou du début du XIVe siècle. Dans la cuverie du XVe siècle, dont la charpente paraît avoir été posée en 1477, sont entreposés quatre énormes pressoirs à levier ou "treulx" selon la terminologie ancienne : ceux du côté est sont du XVe siècle (1478 et 1489), ceux du côté nord du XVIIIe siècle. Dans le même complexe, une demeure aux allures de château a été édifiée dans le style Renaissance à partir de 1551 par dom Jean XI Loisier.

Vougeot - Le Clos Vougeot
Vougeot - Le Clos Vougeot
Vougeot - Le cos et le château (XIIe-XVIe s.)
Vougeot - Le cos et le château (XIIe-XVIe s.)
Vougeot - Le Clos Vougeot : pressoir à levier (XVe siècle)
Vougeot - Le Clos Vougeot : pressoir à levier (XVe siècle)

 

Bibliographie et ressources en ligne

Site du Clos de Vougeot

-Aline Lagandré, "Les vignerons de Cîteaux dans la Côte de Beaune au Moyen Âge", Annales de Bourgogne 73 (2001), p. 95-101.

-Benoît Chauvin et Christophe Perrault, "Le cellier et la cuverie du Clos de Vougeot (Côte-d'Or) : les apports de la dendrochronologie (XIIe-XVIIIe s.)", Revue archéologique de l'Est, tome 55 (2006), p. 257-278.

-Marion Foucher, Jean-Pierre Garcia, Christophe Petit et Patrice Méniel, "Le Clos de Vougeot (Côte-d’Or) : nouvelles observations sur les matériaux de construction et la chronologie du bâti médiéval", Revue archéologique de l'Est, tome 57 (2008), p. 421-431.

Sur les anciens pressoirs bourguignons, on peut aussi consulter ce lien.

Une restitution historique de l'évolution des pressoirs est proposée dans l'article suivant qui comprend un glossaire fort utile des termes techniques associés aux pressoirs :

-Bernard Lauvergeon, "Les grands pressoirs bourguignons pré-industriels : essai de chrono-typologie", In Situ. Revue du patrimoine, 5 (2004), consultable sur ce lien.

Le vin et le vignoble en Bourgogne :

-Monique Sommé, « Les approvisionnements en vin de la cour de Bourgogne au XVe siècle sous Philippe le Bon », Revue du Nord, 79 (1997), p. 949-968.

-Annales de Bourgogne 73/1 (2001), notamment les articles suivants : Jacques Madignier, "L’influence des institutions ecclésiastiques dans la constitution du vignoble bourguignon : l’exemple du chapitre d’Autun (XIe-XVe siècle)", ibid., p. 83-93 ; Aline Lagandré, "Les vignerons de Cîteaux dans la Côte de Beaune au Moyen Âge", p. 95-101 ;  Hannelore Pepke-Durix, "Le vignoble bourguignon, un milieu privilégié pour l’approche de la vie économique à la fin du Moyen Âge", ibid., p. 117-131 ; Patrice Beck, "Les clos du prince. Recherches sur les établissements viti-vinicoles ducaux", Annales de bourgogne, 73 (2001), p. 103-116.

-Consulter cet excellent dossier de l'INRAP sur le vin et le vignoble dans l'Occident médiéval.