Aller au contenu

Laives

Laives - Eglise Saint-Martin (XIe-XIIe siècle pour l'essentiel)
Laives - Eglise Saint-Martin (XIe-XIIe siècle pour l'essentiel)

Ancienne église priorale Saint-Martin de Laives (XIe-XIIe siècle)

On aperçoit aisément depuis l'autoroute A6 cet édifice perché sur une éminence dominant la vallée de la Saône (donc l'antique tracé de la Via Agrippa) et le bourg de Sennecey-le-Grand. Mentionné dans la documentation dès le IXe siècle et d'abord propriété de l'évêché de Nevers, Laives fut au XIIe siècle un prieuré dépendant de l'abbaye Saint-Pierre de Chalon. Cette dernière, rappelons-le, a été l'un des tout premiers monastères de Bourgogne (2e moitié du VIe siècle). L'église Saint-Martin a été édifiée durant le deuxième quart du XIe siècle. De cette époque, l'édifice a gardé des traces visibles dans les murs goutterôts : il s'agit de lésènes et d'arcatures lombardes typiques du premier art roman, qui se généralise à partir des années 1020 en Bourgogne (Tournus, Saint-Bénigne de Dijon...). Cependant, la construction de l'église s'est étalée sur un laps de temps assez long. Le voûtement de la nef et de ses bas-côtés, notamment (un berceau central et des bas-côtés voûtés d'arêtes), indique plutôt la première moitié du XIIe siècle. Des baies géminées ont été percées dans le clocher au XIIIe siècle et plusieurs chapelles gothiques sont venues modifier de manière radicale, jusqu'au XVIe siècle, les volumes de ce bel édifice roman. Il ne reste par ailleurs que des fondations des bâtiments de l'ancien prieuré, près de l'église.

Laives - Eglise Saint-Martin - Façade romane remaniée à l'époque gothique
Laives - Eglise Saint-Martin - Façade romane remaniée à l'époque gothique
Laives - Eglise Saint-Martin - Le clocher du XIe siècle (avec baies géminées gothiques)
Laives - Eglise Saint-Martin - Le clocher du XIe siècle (avec baies géminées gothiques)
Laives - Eglise Saint-Martin - Baies du clocher
Laives - Eglise Saint-Martin - Baies du clocher

Bibliographie

-Christian Sapin (dir.), Bourgogne romane, Dijon, 2006.

-Guy Lobrichon, Bourgogne romane, Lyon, 2013.

-Voir également le site des Amis de Saint-Martin-de-Laives.