Aller au contenu

Marcigny

Marcigny - La Tour du Moulin (fin du XVe siècle) et maisons adjacentes
Marcigny - La Tour du Moulin (fin du XVe siècle) et maisons adjacentes

L'église priorale (actuellement paroissiale) Saint-Nicolas

C'était l'église des religieux établis près du monastère de religieuses fondé en 1054 par l'abbé de Cluny Hugues de Semur (prieuré de la Trinité) et aussi le premier établissement féminin de ce type. Il ne reste de l'ancienne église Saint-Nicolas que la façade en ce qui concerne l'époque médiévale. On y décèle sans peine la forte influence architecturale de Cluny dans les pilastres cannelés et la sculpture des chapiteaux. L'abbaye des Dames de Marcigny a quant à elle été presque entièrement détruite, mais on peut encore en voir quelques vestiges pris dans des maisons d'habitation. Quelques restes sculptés ont aussi été insérés dans le mur de façade d'une maison jouxtant la Tour du Moulin.

Marcigny - Eglise saint-Nicolas - Façade du XIIe siècle
Marcigny - Eglise saint-Nicolas - Façade du XIIe siècle
Marcigny - Eglise saint-Nicolas - Pilastre cannelé et chapiteau en façade
Marcigny - Eglise saint-Nicolas - Pilastre cannelé et chapiteau en façade
Marcigny - Vestiges d'arcs de l'ancienne église priorale, dans l'Hôtel de la prieure (XVIIIe siècle)
Marcigny - Vestiges d'arcs de l'ancienne église priorale, dans l'Hôtel de la prieure (XVIIIe siècle)
Marcigny - Vestiges de l'ancienne église priorale (XIIe siècle)
Marcigny - Vestiges de l'ancienne église priorale (XIIe siècle)

La Tour du Moulin (fin du XVe siècle)

Cet édifice faisait partie des fortifications de Marcigny, renforcées à la fin du XVe siècle, dans les années 1480. La tour abrite aujourd'hui le Musée municipal de la Tour du Moulin, qui présente d'intéressantes collections d'art et d'histoire locale. Des restes de sculptures y sont notamment présentées. Sa visite s'impose à celles et ceux qu'intéressent les sites clunisiens. Il faut également signaler l'extraordinaire charpente de la Tour, probablement montée à la fin du XVe ou au début du XVIe siècle. Cette charpente en cône est la seule dans son genre en France.

Marcigny - Tour du Moulin (fin du XVe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin (fin du XVe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin - Parement à bossage (XVe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin - Parement à bossage (XVe siècle)
Marcigny - Charpente de la Tour du Moulin (XVIe siècle)
Marcigny - Charpente de la Tour du Moulin (XVIe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin - Charpente (début du XVIe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin - Charpente (début du XVIe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin - Charpente (début du XVIe siècle)
Marcigny - Tour du Moulin - Charpente (début du XVIe siècle)
Marcigny - Maison jouxtant la Tour du Moulin - Colonne et chapiteau romans
Marcigny - Maison jouxtant la Tour du Moulin - Colonne et chapiteau romans
Marcigny - Maison jouxtant la Tour du Moulin - ancien petit tympan roman inséré dans le mur
Marcigny - Maison jouxtant la Tour du Moulin - ancien petit tympan roman inséré dans le mur
Marcigny - Maison jouxtant la Tour du Moulin - Bas-relief inséré dans le mur de façade
Marcigny - Maison jouxtant la Tour du Moulin - Bas-relief inséré dans le mur de façade

Maisons à colombages

On peut voir plusieurs maisons de ce type à Marcigny. Elles datent de la fin du XVe et surtout du XVIe siècle.

Marcigny - Maisons à colombages (XVIe siècle)
Marcigny - Maisons à colombages (XVIe siècle)

Bibliographie

Généralités :

-Jean Richard, Le cartulaire de Marcigny-sur-Loire, 1045-1144. Essai de reconstitution d'un manuscrit disparu, Dijon, 1957.

-Id. "Sur l'histoire du prieuré de Marcigny aux XIe et XIIe siècles", dans Mélanges d'histoire et d'archéologie offerts au professeur Kenneth John Conant par l'association Splendide Bourgogne, Mâcon, 1977, p.135-140.

-Else Maria Wischermann, Marcigny-sur-Loire. Gründungs- und Frühgeschichte des ersten Cluniacenserinnenpriorates, 1055-1150, Munich, 1986 (sur le prieuré des Dames de Marcigny).

Sur les charpentes on peut lire :

-Charpentes, 3, XIVe-XVe siècle, édité par le Ministère de la Culture, Direction du Patrimoine, Centre de recherche sur les monuments historiques, Paris, 1982.

-Christian Canat, Benjamin Saint-Jean-Vitus, “ Les métiers du charpentage au XVe siècle et leur pratique ”, dans Les veines du temps (Les). Lectures de bois en Bourgogne, Autun, 1992, p. 234-248.