Accueil

Bienvenue sur bourgognemedievale.com

Localisez et découvrez l'héritage médiéval de la Bourgogne : nécropoles, vestiges du haut Moyen Âge, abbayes et prieurés, églises paroissiales et cathédrales romanes ou gothiques, chapelles des ordres militaires, châteaux, maisons fortes, enceintes, halles et demeures patriciennes... Autant de jalons et de témoins remarquables ou plus ordinaires d'une histoire régionale passionnante.

La Bourgogne et son patrimoine

La Région Bourgogne, collectivité territoriale créée en 1982, a vécu. Désormais, depuis le 1er janvier 2016, la Bourgogne-Franche-Comté est l'une des treize grandes régions métropolitaines. Toutefois, l'histoire de la Bourgogne, que des liens nombreux associent indéniablement au passé franc-comtois, révèle de nombreuses spécificités. De fait, la Bourgogne des quatre départements, résultat du découpage administratif de 1790, recèle un patrimoine matériel et immatériel remarquable, témoin d'un passé riche. La récente inscription des "Climats du vignoble de Bourgogne" (2015) au Patrimoine mondial de l'Unesco le démontre. Celle-ci fait suite à l'inscription de la Basilique et de la colline de Vézelay (1979, modifiée en 2007), dans l'Yonne, en Pays Avallonnais, de l'Abbaye cistercienne de Fontenay (1981), en Côte d'Or, dans le Pays Auxois Morvan Côte d'Orien, et du prieuré de La Charité-sur-Loire, en Pays Nivernais (1998). D'Alésia (Alise-Sainte-Reine en Côte d'Or) à Nicéphore Niépce (1765-1833), l'inventeur chalonnais de la photographie, en passant par le règne agité de la reine Brunehaut (†613), la production littéraire auxerroise à l'époque carolingienne (IXe siècle), l'élan fondateur de grands ordres monastiques aux XIIe-XIIIe siècles, le legs fastueux du duché Valois de Bourgogne (1363-1477) et les expérimentations du naturaliste Buffon (1707-1788), les traces matérielles de cette histoire constituent un patrimoine remarquable.

Beaune (Côte d'Or) - Les Hospices (1443-1451)
Beaune (Côte d'Or) - Les Hospices (1443-1451)

Les Pays de Bourgogne et le patrimoine médiéval

La profusion en matière de patrimoine médiéval consiste notamment dans les témoins de l'architecture, de la sculpture et de la peinture, qui justifient une part conséquente de la renommée dont la Bourgogne peut se prévaloir. Je n'ai cependant pas voulu traiter cet héritage historique sur la base d'une classification scientifique ou technique forcément abstraite, même s'il en est évidemment tenu compte, car le patrimoine culturel matériel, public ou privé, contribue d'abord à forger l'identité des territoires : les Pays de Bourgogne et autres territoires de projets. Par l'intérêt intellectuel, l'attractivité touristique et le rayonnement, ce patrimoine est porteur de sens enraciné dans le vécu des sociétés. J'ai donc eu recours à la notion de pays, saisie sauf exception dans les limites des départements, comme base de l'arborescence principale. À défaut, sont prises en considération les communautés urbaines, communautés d'agglomération et communautés de communes existantes, dont la composition est toutefois susceptible d'évoluer. Cela permettra au visiteur d'identifier le patrimoine médiéval dans un territoire aisé à parcourir dans la journée ou durant un séjour prolongé.

En outre, jusqu'à présent, pas moins de dix villes et pays ont reçu du Ministère de la Culture et de la Communication le label Villes et pays d'art et d'histoire : Autun, Auxerre, Chalon-sur-Saône, Dijon, Joigny, La Charité-sur-Loire, Nevers, Pays Charolais-Brionnais, Pays de l'Auxois, Pays "Entre Cluny et Tournus". Le patrimoine médiéval y est partout substantiel. Certains sites sont estampillés Plus beaux villages de France, tandis que des communes sont associées au titre Maisons des Illustres, parce que marquées par tel ou tel personnage important. Enfin, à cette richesse perceptible dans le paysage urbain ou rural il faut ajouter le fonds des Musées de Bourgogne, que ces derniers proposent de découvrir au travers de nombreuses expositions, dont certaines concernent le Moyen Âge.

Moutiers-en-Puisaye (Yonne) - Eglise Saint-Pierre - Peintures murales romanes : ange sonnant de la trompette (fin du XIIe siècle)
Moutiers-en-Puisaye (Yonne) - Eglise Saint-Pierre - Peintures murales romanes : ange sonnant de la trompette (fin du XIIe siècle)

Aborder l'histoire par le patrimoine bâti et les arts

Même si ce patrimoine reflète la créativité, les aptitudes et les valeurs de sociétés médiévales qu'il faudra présenter dans des pages dédiées à l'exemple bourguignon, il ne s'agit pas de proposer ici un énième site historique sur le Moyen Âge. Il en existe déjà de très nombreux, souvent excellents. D'ailleurs l'internaute sera dirigé vers eux pour un approfondissement. Je veux seulement, de façon bien plus modeste, donner à voir l'exceptionnelle diversité et la concentration non moins étonnante des édifices médiévaux en Région Bourgogne au travers d'un panel photographique brièvement commenté.

Certes les quelque deux cent soixante dix communes et hameaux représentés sont loin de recouvrer l'ensemble du patrimoine médiéval bâti et décoré de la région. Il suffit pour s'en convaincre de rappeler que la Saône-et-Loire à elle seule conserve plus de trois cents édifices partiellement ou en totalité d'époque romane (Xe-XIIIe siècle). À une échelle encore plus réduite, le Centre International d'Études des Patrimoines Culturels en Charolais-Brionnais (CEP) a recensé quatre-vingt-dix églises et chapelles entièrement ou partiellement romanes dans le seul Pays Charolais-Brionnais. Cette densité exceptionnelle tient en particulier à l'histoire religieuse de la région. Les autres départements ne sont évidemment pas en reste. L'association Peintures, Ambiances, Couleurs de Bourgogne (PACoB), qui réalise de son côté l'inventaire des peintures murales en Bourgogne, en a recensé des centaines pour le seul Moyen Âge. En outre, disséminés sur l'ensemble du territoire, certains trésors plus ou moins confidentiels se dissimulent en fond de vallée, dans les bois ou au détour de quelque ruelle où, généralement à tort, peu de visiteurs s'attardent.

De toute évidence, l'exhaustivité m'est inaccessible, même si l'époque permet de sillonner rapidement le territoire, en tout cas beaucoup plus facilement qu'au temps où l'abbé Claude Courtépée (1721-1781) parcourait les routes inconfortables de sa province pour rédiger sa Description générale et particulière du Duché de Bourgogne (1774-1785).

Saint-Parize-le-Châtel (Nièvre) - Eglise Saint-Patrice - Chapiteau de la crypte : la Sirène (v. 1115)
Saint-Parize-le-Châtel (Nièvre) - Eglise Saint-Patrice - Chapiteau de la crypte : la Sirène (v. 1115)

Une sélection caractéristique et extensible

J'ai donc sélectionné de manière préférentielle les monuments dotés d'un fort rayonnement culturel, ceux qui, moins connus, présentent pourtant un intérêt scientifique bien établi et, de façon plus banale, ceux dont j'ai eu le temps de prendre des clichés durant six années de campagnes photographiques ponctuelles (2010-2016). Ce fonds doit par vocation se développer à un rythme que je souhaite aussi soutenu que possible. On trouvera par ailleurs sur le site quantité de liens, notamment bibliographiques et institutionnels, pour aller plus avant dans la découverte d'un monde foisonnant et parfois étrange qui, je l'espère, stimulera le désir d'aller y voir de plus près. S'agissant d'un projet de longue haleine, les pages seront alimentées puis s'accumuleront peu à peu.

Bonne visite !

Pierre Boucaud

Sercy (Saône-et-Loire) - Château (XIIe-XVe s.)
Sercy (Saône-et-Loire) - Château (XIIe-XVe s.)

 

AEC v1.0.4